AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

Procès verbal de la réunion du comité de gestion de l’AEJT TOGO. session de Mars 2012

Procès verbal de la réunion du comité de gestion de l’AEJT TOGO.

 

 L’an deux mil douze et le 11 Mars s’est tenue à l’hôtel EPSILON d’Adidogome à Lomé, une réunion du comité de gestion de l’AEJT-TOGO en présence de tous ses membres.

 

Les activités ont débuté à huit heures trente par une animation qui est suivie de la présentation individuelle des membres. Après la présentation des membres, la déléguée nationale a présenté l’ordre du jour suivant comptant 5 points qui n’a pas été amendé.

 

Ordre du jour :

1-       Faire le point des avancements des activités planifiées lors de la dernière réunion du comité de gestion (21 au 24 Décembre 2011).

2-       Signature des fiches de prise en charge de ladite réunion.

3-       Information sur les villes (activités de Janvier en Mars 2012).

4-       Information sur les appuis financiers modalité et la formation sur l’alphabétisation future avec les critères de participation.

5-       Divers.

 

Sur le premier point de l’ordre du jour, le responsable de programme a rappelé qu’à la dernière réunion,  le comité s’était engagé à mener des démarches pour l’obtention du numéro d’enregistrement qui va aboutir à la reconnaissance officielle à l’avenir. Selon lui, l’AEJT-Togo est enregistré au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales le 02 Février 2012 sous le numéro 0082. Aussi ajoute t-il qu’à la réunion précédente, le comité s’était engagé à réaliser nombres d’activités qui par faute de moyens n’a fait que quelques unes mais les plus importantes quand-même. Il s’agit entre autre, de la recherche d’un nouveau local pour la coordination qui est en cours et de la pression sur le bureau régional du MAEJT à Dakar qui a déjà octroyé l’appui financier à 17 AEJT.

Les participants ont tour à tour apprécié les actes du comité qui se veut très actif que les années dernières.

 

Il s’agit au deuxième point de l’ordre du jour, de signer les fiches de prise en charge de la précédente réunion (transport, et restauration). Les fiches sont imprimées et signées par les participants.

 

Chaque ville fut appelée comme il a été libellé au troisième point de l’ordre du jour à donner des informations sur les activités menées de Janvier à Mars 2012 dans tous les domaines. Des feuilles ont été distribuées par ville pour énumérer les actions importantes. En synthèse, on peut dire que toutes les villes ont fait des actions sur :

 

  • les douze droits

Les élèves appuyés par les associations ont été visités dans les classes. Dans certaines associations, les membres ont payé des droits d’entrée à des enfants qui ont commencé à apprendre un métier. On note aussi de part et d’autre des villes, des sensibilisations sur la santé, sur l’organisation des groupes de base, l’organisation des jeux et des scénettes et aussi l’entretien des places publiques. Des groupes d’enfants ont été visités et suivi pour leur redynamisation afin de devenir des groupes de base des AEJT.

 

 

 

 

  • Les activités génératrices de revenus

Les associations ont développé les activités des champs et des formations sur la production du savon liquide et solide. La vente des produits fabriqués dans les groupes de base et des produits des champs de l’année passée se poursuit dans les villes.

 

  • On note l’augmentation d’un groupe de base à Sélédjimé pour l’AEJT Vogan.

 

Abordant le quatrième point de l’ordre du jour, la coordinatrice a donné des informations sur l’organisation d’une formation destinée aux moniteurs et quelques EJT sur l’alphabétisation qui se tiendra au centre des affaires sociales d’Atakpamé du 27 Mars au 08 Avril 2012. Cette forme à pour but principal d’aider de renforcer davantage la capacité des moniteurs afin de lutter contre l’analphabétisation qui sévi dans la vie de beaucoup d’EJT.  Les villes qui ont  déjà  une ou des classes d’alphabétisation feront participer les moniteurs qui viendront avec leurs outils de travail. Les associations qui n’ont pas de classes d’alphabétisation et qui désirent les avoir identifieront des jeunes dynamiques qui ont fait un peu les classes, capables de faire l’activité ou ayant déjà fait une activité de ce type. Elle a ajouté en concertation avec la déléguée que 17 AEJT ont déjà leur appui financier disponible et sont appelées à signer aujourd’hui même les attestations de réception de fonds pour envoyer à Dakar avant que les autres villes ne bénéficient  du leur.

 

Dans les divers, la coordinatrice a dirigé un petit débat qui a permis aux participants de discuter sur les difficultés des associations, les voies et moyens à entreprendre pour les surmonter et surtout sur la gestion des fonds. Il est de nos jours très important de mener à bien la gestion des fonds mobilisés ou alloués aux AEJT.

 

L’assise a pris fin à treize heures par un mot de fin de la part de la déléguée nationale.

 

Ci-joint, la liste des participants.

 

 

Le secrétaire de séance                                                                               La coordinatrice

 

 

BOSSIADE Kwakou Noagbé                                                                 AGBODJAN Benjamine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



15/03/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres