AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

la communication au Togo ( au sein de l'AEJT Togo)

RAPPORT BILAAN DE LA COORDINATION

Concrétisation des 12 droits

Cette année les AEJT on aidé les enfants à retourner à l’école en faisant des appuis à ces enfants (cahiers, sacs, l’écolage et la tenue scolaire etc.…) du cours primaire

Au nord du pays les  AEJT ont porté des aides au campus précisément dans les villes de Sotouboua Niamtougou, Dapaong et Bassar, à rentrer  ce qui donne aujourd’hui une visibilité à l’AEJT dans ces localités.

 

Collaboration

Cette année plus nos collaborations ont été entre TDH, FOODDET, CNP; plan et l’Unicef. Parmi toutes ces collaborations nous avons eu un résultat avec TDH et CNP où nous avons plus été dans leurs réunions non seulement les réunions il y a aussi un contrat avec TDH qui est un projet d’aide aux enfants pour leur réinsertion à l’école à travers le projet savon liquide.

Coordination/organisation

La différence qu’il y a aujourd’hui est que c’est les jeunes ainés de la coordination nationale qui ont pris l’engagement d’aider les associations du Togo comme la wao Afrique le faisait en cherchant un animateur à ses associations mais qui ont toujours eu des difficultés mais aujourd’hui il y a une harmonie dans l’évolution des droits.

Disons ceux-ci jouent le rôle d’accompagnement et d’appui

     L’AGR:

disons que cette année la formation que la coordination a fait a permis à toutes les association d’avoir au moins une activité génératrice qui les réunisse et c’est cela qui les aide à faire la réinsertion au cours normal, à payer le droit d’entrée au centre d’apprentissage à certains enfants

Sensibilisation

 Elle est au cœur des stratégies de préventions des dangers liés à la mobilité des enfants et  des jeunes. A titre d’exemple, la coordination nationale des associations des enfants et travailleurs du Togo à travers l’étude sur les itinéraires des mobilités des enfants et jeunes a organisé des causeries éducatives dans 88 établissements scolaires et dans 123 villages de forte prévalence de mobilité des enfants et jeunes et a pu toucher près de 22 300 personnes dont les élèves, des parents, des chefs traditionnels, enseignants, enfants et jeunes  en situation de travail pressentis.   En suite, des groupes de base ont été crées dans certaines de ces localités environs 37 qui servirons des points d’écoute. Pour d’autres comme Vogan, Amegnra, Tabligbo, Anfoin, Lomé développent le système d’accompagnement  protecteurs de leurs pairs en situation difficile où qu’ils sont. Ceci permet d’une part  de trouver des solutions immédiates à leurs problèmes tant avec les patronnes ou patrons à la maison comme  au lieu de travail d’autre part, d’avoir accès à l’éducation scolaire/alternative ; avoir accès à la formation professionnelle/apprentissage de métier selon les cas. Les thèmes abordés le plus souvent sont relatifs aux causes et conséquences de traite ; aux violences faites aux enfants, droits et devoirs des enfants, aux violences physiques, sexuelles, et morales faites à l’égard des enfants.

Formations

Elles sont nombreuses et s’adressent à toutes les EJT autres acteurs partenaires :

  • La fabrication de savon liquide qui est devenu aujourd’hui un projet de réintégration  scolaire des enfants en situation de travail avec Terre des hommes à Lomé et Vogan.
  • Préparation de pommade médicinale dans les AEJT qui est devenu une AGR de soutien aux EJT en apprentissage, des petites subventions au développement des AGR individuelles et collectives dans les groupes de base. Les EJT développement les mêmes formations  entre eux et aux adultes qui en ont besoins.
  • NB comme défis <<des EJT dans leurs communautés : les enfants se font de l’argent et aux adultes aussi >> ont dit les CDQ de certains quartiers dans lesquels nous menons des activités à Lomé et certains villes : Vogan, Amegnra, Niamtougou, Atakpamé, Kévé, Kouma……..

Communication

En vue de permettre un bon partage d’information, chaque association (ville) a un responsable de la communication (voir chaque G/B) qui est directement en communication avec la coordination par l’intermédiaire du chargé de la communication national. A chaque réunion de coordination, il est organisé une réunion des chargés de communication. Au cours de l’année, au totale 17 émissions radio en faveur des enfants et jeunes ont été organisé sur toute l’étendu du territoire nationale ainsi que plusieurs sensibilisations.

 

Changements

Les parents ayant constaté la baisse du niveau de leurs enfants aux études ont sollicité les EJT à leur faire les cours des vacances. Cette activité a permis à plusieurs enfants d’évoluer plus dans le travail.

Mobilisation des ressources par les EJT eux-mêmes et ils se prennent en charge un tout petit peu qu’avant

Les enfants alphabétisés écrivent et lisent un peu plus le français

Les enfants qui ont suivi les cours de vacances travaillent mieux par rapport à leurs pairs qui ne l’ont pas fait selon le témoignage de leurs maîtres avec qui les Ejt se sont entretenus

Les membres savent faire de nouvelles choses qu’ils vendent pour leur propre épanouissement

Il y a plus de groupes de base et de membres qu’avant grâce aux visites reçues par l’association de la part de la coordination et du mouvement et aussi à cause de l’étude faite sur les itinéraires des enfants et jeunes en mobilité.

Les enfants et jeunes qui se sont déplacés vers Lomé surtout reviennent avec d’autres qui ont quitté avant et mènent des activités champêtres dans les groupes de base de l’association (disponibles dans les villages environnants).

Les visites de renforcement reçues de la part des responsables de la coordination et la franche collaboration avec le Directeur des affaires sociales ont engendré beaucoup de nouvelles adhésions  et les cotisations marchent mieux.

 

Avec la négociation faite par l’AEJT, le coût du contrat des apprentis de tout genre a diminué dans la localité afin de permettre aux enfants et jeunes qui n’ont pas de moyens à pouvoir apprendre un métier.

 

La collecte des informations sur l’étude des itinéraires des enfants et jeunes en mobilité a permis d’avoir des groupes de base dans des endroits où la police même n’ose pas y aller (Agbadahonou, Bè-Dangbife et Aklassou)

La régularité des cotisations a engendré l’augmentation de l’effectif et de groupes de base

Les membres se prennent un peu en charge et participent aussi à celle de leur famille à partir de leurs  produits (haricot, le stockage de maïs, le jardinage) qu’ils  se partagent de temps en temps et vendent pour le soutien des autres activités.

L’AEJT ne soutient plus seule ses activités  grâce à la franche collaboration avec les autorités, les parents et les patrons d’ateliers qui aujourd’hui participent techniquement, physiquement et financièrement aux activités de l’association.  A

Les mouvements des jeunes vers Lomé ont diminué et ceux-ci adhèrent de plus en plus aux groupes de base pour mener des activités de revenus (production de pommade surtout).

 

Problèmes ou difficultés

-          Insuffisance de moyen financier pour aller  dans certaines localités.

-          Quelques jeunes partent en de petits groupes car on n’a pas de moyen pour les assister.

-          Certaines informations de la part du bureau national nous parviennent tardivement.

-          Difficulté à supporter la charge dans laquelle l’enfant s’est engagé

-          Difficulté d’accès à la santé des domestiques qui se voient punis et chassés certaines fois suite à des histoires non fondées comme (vol, cassure de glasses ou de plat) de la part des employeurs.

-          L’absence ou la rareté de la rémunération des enfants employés de maisons ou placés dans d’autres activités de jardinage, de transport de bagages…

-          Exposition des enfants aux maladies, à la vieillesse prématurée et à la faiblesse dues aux travaux de longues heures souvent lourds et sans repos.

-          Difficulté de signer de partenariat avec des structures et organisations à cause de la non reconnaissance légale.

 

 

AYENU Edoh komlan  Chargé de la communication de l'AEJT Togo

 



08/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres