AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

TCHAMBA Plus de chance aux filles de jouir du droit à apprendre à lire et à écrire.

 

Pour les parents de Tchamba, une fille à l’école n’aboutit à rien. C’est pourquoi dans cette ville, on ne retrouve pas assez de filles dans les services officiels. Elles sont toutes des revendeuses au marché, vendeuses ambulantes, d’autres dans l’artisanat et pour la majorité, le mariage est la priorité sans se soucier de la situation financière. L’avènement de l’AEJT a avec les multiples sensibilisations fait qu’aujourd’hui, la plupart des parents comprennent qu’une fille à l’école vaut mieux qu’un garçon même. Les collèges et lycées sont pleines de filles actuellement alors qu’au par avant, le niveau des filles ne dépassait pas le CM2. L’AEJT a avec le soutien financier de la structure d’appui ouvert uns classe d’alphabétisation où les filles battent le record. 



24/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres