AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

Rapport de l’Atelier du groupe d’appui technique: Août 2011

Rapport de l’Atelier  du groupe d’appui technique

Du 1er au 12 Août 2011, le  Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs (MAEJT) a organisé un atelier du groupe d’appui technique au centre Saint Charles  Lwanga de Porto Novo. Les participants au nombre de Trente sont  venus de huit pays à savoir: le Bénin, le Cameroun, la Centrafrique, le Ghana, le Niger, le Nigéria, le Tchad et le Togo.

Les  objectifs poursuivis en organisant cet atelier sont :   

-           Permettre aux EJT de Faire le bilan des Appuis Techniques (Ateliers nationaux, visite d’Appui, Réunion de partage) dans leurs AEJT entre 2010 et 2011

-          Faire des visites d’Appui au Nigéria(9),  au Togo(4) et au Bénin(3)

-          Renforcer les capacités des groupes de base et Associations visités.

-          Echanger les expériences entre pays.

-          Renforcer les compétences  des membres présents à l’atelier en matière de visite.

-          Planifier de prochaines visites d’Appui technique

 

Les normes de travail ont été fixées et les participants ont exprimés leurs attentes (partager les expériences, apprendre comment choisir les AGR,  acquérir des compétences sur comment faire une mobilisation sociale, comment mobiliser des ressources,  et comment concrétiser les douze droits….). 

Un gardien de temps a été choisi, et des volontaires ont acceptés faire les rapports journaliers. Egalement des animations sont proposées pour détendre l’assistance. Après  présentation du chronogramme, les travaux de l’atelier ont été lancés.

 

v Pourquoi sommes-nous à Porto Novo

Selon les participants nous sommes à Porto Novo pour :

-          connaitre comment créer et maintenir un partenariat,

-           partager avec les collègues les expériences et acquérir de nouvelles expériences

-           définir de nouvelles stratégies  afin de progresser dans la concrétisation des douze droits,

-           apprendre comment  amener de nouveaux groupes de base à se constituer en  association.

-           participer aux visites d’appui technique dans les associations qui en ont fait la demande

 

 

v Rappel sur le mode de formation des quatre groupes d’appui au niveau du mouvement

Deux principaux critères déterminent la composition des groupes d’appui technique. Il s’agit de la langue et de la proximité entre pays.  Ainsi nous avons

-          un groupe composé du Bénin, du Tchad, de la Centrafrique, du Togo, du Niger, du Nigéria, du Ghana, et du Cameroun,

-           Un autre composé de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Conakry, du Mali, du Burkina Faso.

-          Un 3ème  composé du Burundi, du Rwanda,   du Zimbabwe, de l’Ethiopie, de Madagascar et de la RDC)

-           Et un 4ème  groupe regroupant le Sénégal, la Gambie, la Mauritanie, et la Guinée Bissau.              

 

v Changements obtenus de 2010 à 2011 et stratégies utilisées 

Entre le dernier atelier d’appui technique Cameroun 2010 et Porto Novo 2011,  plusieurs problèmes ont été diagnostiqués au sein des associations et les techniques pour en arriver à bout sont développées. Suite à la restitution des travaux de groupe des différents pays on peut retenir que tous les pays ont connus un progrès dans un domaine donné tout en mettant en place des stratégies appropriées.

 

 

  • Bénin

 

     AGR 

Changement : volonté d’augmenter les  revenus de la coordination et des associations grâce aux AGR, comme stratégie   il y a là formation en sérigraphie, la fabrication de savon liquide et l’épargne des bénéfices.

     Collaboration

Changement : La collaboration avec l’ONG « Right To Play » a permis aux EJT et aux animateurs d’acquérir des compétences de vie, des techniques  pour intégrer des personnes  handicapées aux différentes activités faites dans les AEJT, des techniques de sensibilisation des enfants et des jeunes sur le VIH/SIDA, le paludisme, l’hygiène et l’assainissement et d’autres maladies. Egalement les EJT ont accès à la mutuelle de santé. C’est par la formation des EJT et des animateurs dans les modules comme (« Vivre et Jouer Sain » ; « Jeux des 5 Ballons» ; « les aptitudes d’abords. »), collaboration avec  certains centres de santé que ces résultats sont constatés.   

     Mobilité 

Changements: Amélioration des conditions de vie des enfants en situation difficiles et  diminution de la traite  des enfants, grâce aux Formation des comités d’EJT pour veiller au bien être des enfants dans les ménages, sensibilisation des parents contre la traite et la maltraitance des  enfants.

 

 

     Droits :

Changements : concrétisation du droit à jouer et à s’amuser, du droit aux soins de santé,  du droit à apprendre à lire et à écrire,  du droit à une formation pour apprendre un métier. Cette concrétisation a pu être observée avec a formation des EJT en alphabétisation,  l’organisation de match de football par les EJT, l’organisation de sketch de ballet comme stratégie.

  • Cameroun

     Naissance de nouvelles  AEJT 

Changements : augmentation de nouveaux groupes d’enfants et jeunes travailleurs et naissance  de nouvelles AEJT.

Stratégie : Sensibilisation des  EJT dans les lieux de travail, organisation de match de football entre AEJT pour susciter de nouvelles adhésions.

 

     Collaboration 

Changement: collaboration des EJT avec les autorités telles que le délégué du quartier, le Ministère de la jeunesse, des responsables d’association de développement

Stratégie : visite et  invitation  des autorités à nos activités

 

     Droit 

 Changement : changement de comportement de beaucoup d’EJT en matière de sexualité,  dépistage volontaire, après la sensibilisation des EJT sur le VIH/SIDA grâce à une collaboration avec  le Ministère de la Jeunesse.

 

     Communication 

Changement : amélioration de la technique de circulation des informations entre les membres de l’AEJT. Par L’envoie et la réception des courriers par les gares, les bus, les voyageurs.

  • Centrafrique

 

     Collaboration

Changements : collaboration avec le chef de village avec don d’une parcelle à l’AEJT par le chef de village. Ceci Suite à l’implication des autorités locales dans les réunions des EJT et aux activités de sensibilisation par la  radio.

  • Ghana

     AGR

Changements : dans certaines associations, le revenu des AGR est passé du simple au double car à partir de l’atelier sur les activités génératrices de revenus, les EJT ont développé les réflexes de l’étude de marché avec la prise en compte des préférences des populations. Ils font des  choix raisonnés, la planification des dépenses et des achats. Une  prise de note des dépenses et des achats est également faite.

 

     Collaboration

Changement: un e nombre de 4 nouveaux partenariat a été noté et il concerne les organisation comme :Centre for Creatine Youth (CCY), Plan Ghana, Care Shave Fondation, A.S.D. En effet les EJT ont fait la planification de leurs activités en fonction des objectifs communs avec ces partenaires.

 

     Création d’AEJT

Changement : Passage du nombre d’AEJT  de 04 à 09 avec une augmentation de l’effectif des adhérents et des sympathisants. Ce progrès fait suite  aux séances de   sensibilisations porte à porte, à de la mise en confiance des parents et  à  l’association des autorités locales  aux activités des EJT.

  • Niger

     Création d’AEJT

Changement : passage  de 06 AEJT à 14, après des  causeries dans les quartiers, des sensibilisations porte à porte, des jeux concours entre les EJT et ceci pour susciter de nouvelles adhésions aux groupes de base.  

 

     Communication :

Changement : partage et circulation de l’information à « presque instantané » entre les groupes de base grâce à l’utilisation d’un système de connexion internet et à l’achat de téléphone portable pour toutes les associations.   

 

     AGR :

Changements : réalisation d’AGR de vente d’essence, de bois, d’eau en sachet par 40 EJT

 

 

     Droits :   

Changement : évolution du droit à apprendre à lire et  à écrire,  marqué par le passage du nombre de classes d’alphabétisation de 10 à 40. Ce progrès a été possible grâce à la formation des moniteurs en animation des espaces d’alphabétisation par les structures d’appui et à la prise en charge de certains EJT jusqu’à l’obtention du certificat de premier degré. Il y a eu également de la, sensibilisation des AEJT qui n’avaient pas encore d’activités d’alphabétisation.

 

 

 

  • Nigéria

     Création d’AEJT 

Changement: passage du nombre d’associations de 05 à 10 et augmentation du nombre de membres. La technique de carte des groupes de base dans les villes, celle du contact de nouveaux groupes ont aidé au développement des AEJT.

     Communication 

Changement: Bonne circulation de l’information, à partir de l’amélioration des moyens de communication et de l‘utilisation de bande dessinée pour informer, de l’internet où des adresses électroniques ont été créées au nom de toutes les associations.

     Formation

Changement : choix raisonné des thèmes de formation suite au renforcement des capacités des membres du comité de gestion dans l’analyse des liens entre les problèmes des associations et les capacités des membres.

     Organisation 

Changement : enrichissement du comité national de gestion par de nouveaux membres notamment d’enfants.

     Droits

Changements: concrétisation du droit à apprendre à lire et à écrire, du droit à une formation pour apprendre un métier, droit à jouer et s’amuser, du droit à la santé.

 Elle a été rendu possible grâce à la formation de 45 EJT en informatique, maintenance et en photo, à l’organisation de classe d’alphabétisation des EJT, à la sensibilisation sur le VIH/SIDA, à l’organisation de concours de danse avec la participation de152 enfants, et à la collaboration avec des centres de santé.

 

  • Tchad

     AGR 

Changements : engagement  des EJT de faire des AGR notamment la fabrication de brique de construction. Leur engagement après la formation sur les AGR les a poussé à Faire un prêt sans intérêt auprès d’une bonne volonté à qui ils ont soumis le projet et qui a mis à leur disposition l’argent nécessaire

     Collaboration

Changement: accessibilité des EJT à la Radio BARGADJE, où ils ont un temps t’antenne pour l’organisation d’une émission hebdomadaire sur les 12 droits et le MAEJT. C’est après le  nettoyage de la cour de la radio et l’organisation de conférence débats avec les autorités que cet objectif s’est réalisé en leur faveur.

     Droit

Changement: concrétisation des douze droits, création de nouvelles associations et mobilisation de nouveaux adhérents.  En effet les EJT ont faite des sensibilisations sur leurs douze droits à travers les productions théâtrales des  émissions radio et  des compétitions de football.

  • Togo

Changement : Création de compte en banque pour la coordination  , création de compte d’épargne pour toutes les associations, existence de comité de gestion dans toutes les associations, nouveau comité national de gestion, nouvelles collaborations notamment avec PSI Togo, TDH  Togo, création de trois classes d’alphabétisation avec un effectif de 92 apprenants de moins de 18ans, recule progressif du nombre d’enfants en mobilité, multiplication des actions d’écoute dans toutes les localités, multiplication des ateliers de formation. C’est par la stratégie  mise en confiance des partenaires, de mobilisation des membres et d’échanges instances entre les enfants, les jeunes  et les adultes que cela a pu se faire.  

v Qu’allons-nous voir au cours des visites

néralement les missions d’appui technique font suite à un ensemble de demandes  que les différentes associations adressent au mouvement afin de les aider à mieux fonctionner.

Selon les participants, lors des visites ils auront à aider les associations, à voir comment les AGR marchent dans les groupes de base, identifier les forces et les faiblesses des groupes, donner des idées pour lever des difficultés, aider les associations qui sont fortes ou faibles à mieux faire ce qu’ils faisaient.

Pour le facilitateur il ne s’agira pas d’aller juger les associations ni de leur donner des leçons. Les éléments sur lesquels devront s’appesantir les visiteurs sont entre autre : les douze droits, le mouvement, les petits secrets pour réussir les AGR,  la communication et autres. Pour ce faite des travaux de groupe ont été organisés autour de différents thèmes pour permettre aux participants de partager les expériences, et de renforcer leurs connaissances afin de mieux intervenir sur le terrain.

  En utilisant différentes méthodes les participants ont fait une démonstration de ce qu’ils iront faire sur le terrain. Ainsi

-           Pour le groupe concrétisation des 12 droits, ils ont compris qu’en tant que visiteur, on doit se comporter comme ceux que nous sommes venus visiter et non comme des intellectuels ou des consultants, amener les membres des associations visités  à comprendre que dans  leur groupe de base il y a tel droit qui ne progresse pas et qu’il faut trouver des solutions.

-          Pour le groupe Plaidoyer  il s’agit d’identifier ensemble avec les membres des associations, les bonnes démarches pour obtenir chez les partenaires  ceux dont nous avons besoins et qui se trouvent avec eux. 

-          Au niveau du groupe AGR, les participants savent qu’une fois dans les associations ils doivent tenir une réunion avec les groupes de base ; voir s’ils mènent déjà une AGR. Si oui les aider à identifier les progrès, les difficultés et les approches de solutions. S’il n’existait pas d’AGR, les aider à voir les moyens dont ils disposent (financier et matériel), se réunir pour effectuer un choix raisonné de l’AGR, faire une étude de marché, prendre une décision,  amener les membres de l’association visitée à cotiser pour mieux accompagner l’AGR.

-          Quant au groupe de communication, ils pensent que la première action à entreprendre est de discuter avec les  membres des groupes de base de ceux sur quoi ils doivent communiquer pour mieux  faire connaitre leur association au public aux partenaires et aux autres EJT. Selon les participants la communication est un échange entre deux  ou plusieurs personnes en vu de faire passer un message et en utilisant un moyen. Mais le type de communication dont il s’agit dans l’association n’est pas que celle entre les EJT, le public et les partenaires. Il s’agit également de la communication entre les groupes de base.

-          Enfin pour le groupe RAP (Recherche Action Participative)  ils ont montré comment  amener les membres des groupes de base à diagnostiquer eux même les problèmes qui minent leurs associations en leur posant des questions précises et pertinentes, les aider à classer les problèmes par ordre d’importance, à proposer les stratégies et des solutions aux problèmes.  

Au cours de l’atelier un jeu concours à été organisé pour les participants pour jauger leur connaissance par rapport à  certaines notions liées au mouvement et aux associations et faire un rappel de l’historique du MAEJT : ses 12 droits, sa naissance, sa vision, mission et son niveau de développement actuel.

v Les acquis de la visite technique de 2011 ( voir détail  en annexe)

De  façon générale, nous pouvons retenir que lors des la visite d’appui effectuées au Bénin, au Nigéria  et au Togo,  environ 2355 EJT ont été rencontrés.

  Les secteurs d’activités dans lesquels on les retrouve sont : l’agriculture, le commerce, la coiffure, la taillerie, la vannerie, la pêche, l’élevage, la  menuiserie, la mécanique, la tapisserie, lavage de moto, cireurs de chaussure, la  maçonnerie, la   soudure, travaux domestique, débrouillard  ainsi que des élèves.

 Les actions menées  sur le terrain par les visiteurs  sont  entre autres la sensibilisation de masse( public) , sensibilisation dans les églises , visite au chef de quartier pour faire connaitre l’association,  rencontre avec l’Association des Enfants de la Rue(AER) de Enugu, sensibilisation sur les douze droits , aide pour une réorganisation des groupes de base et association,  initiation à comment choisir un bon AGR, renforcement dans le domaine de la communication , RAP sur l’organisation des groupes de base, renforcement des partenariats avec certaines structures ,  sensibilisation au marché.

 Les grands changements enregistrés sont  l’adhésion de nouveaux membres, accord de (AER) pour collaborer  avec les EJT de Enugu, utilisation de gon comme moyen de communication,   les EJT ont découvert ou ont renforcé leur propre connaissance des 12 droits notamment des initiatives pour leur concrétisation. Elaboration d’un guide de fonctionnement de l’AEJT et des groupes de base à Porto Novo.

v Ateliers de réflexion sur les grandes observations après les visites d’appui

Suite aux visites d’appui, des travaux de groupes ont été organisés pour permettre aux EJT de réfléchir sur les questions comme le suivi des activités, la place de l’animateur dans les AEJT aujourd’hui et les critères d’appréciation d’un groupe de base qui marche.  

v Rôle de l’animateur dans l’association 

Pour les participants, l’animateur est une personne qui vient d’une structure autre que l’AEJT mais qui possède des qualités de facilitation, de mobilisation,  qui est attentif quand les enfants parlent, qui guide les enfants, les oriente dans les activités liées à leur droit et fait le suivi des activités avec eux. Il n’est pas un EJT et la gestion de l’AGR et du revenu n’est pas fait par lui, il  visite les groupes de base et  fait le suivi des activités planifiées Mais les participants dénoncent le faite que dans certaines associations les animateurs divisent les EJT et opposent  les groupes les uns aux autres, influencent les EJT et gardent leurs argent, bloquent les informations, et font les plan d’action à la place des EJT.

v Qu’est –ce que le suivi  

Selon les participants, le suivi est le faite de  voir si les activités prévues par les EJT sont réalisées où non et les changements.  Pour le faire, il faut  restituer les activités des  groupes de base  et des formations, faire des visites internes, Visites croisées, organiser une assemblée générale pour les membres de l’association, faire circuler des questionnaires, exploiter  les rapports d’activités. Lors du suivi  on essaie de voir les activités réalisées avec l’appui financier du mouvement et les changements enregistrés. C’est aussi l’occasion de  vérifier si tous les groupes de base ont reçu l’appui financier pour commencer les AGR.  

v Critères d’appréciation d’un bon groupe de base

            Un bon groupe de base selon  les participants  est un groupe dans lequel il y a une AGR, des activités autour des douze droits,  avec beaucoup d’enfants qui sont associés aux prises de décisions, aux choix des activités, à la gestion des fonds et dont les membres sont de vrais EJT. Aussi entre les membres d’un tel groupe il doit régner le respect mutuel,  l’entente,  la solidarité, une participation active des enfants,     

Une évaluation a été faite afin de recueillir les appréciations des participants sur le contenu et les attentes, la facilitation,  la participation et  l’hébergement/ restauration. Les résultats se présentent comme suit (voir tableau)

Tableau 1 : récapitulatif de l’évaluation de l’atelier

 

Pas content

Peu content

Très content

Hébergement, restauration

         1

      8

 

    19

Contenu et attentes

           2

       2

      24

Facilitation

           0

       5

       23

Participation

          2

       4

        22

Source : visite d’appui technique, Porto Novo, 2011  

 

Commentaire : le tableau ci-dessus montre l’appréciation de l’atelier par les participants. Ainsi sur 28 participants, un participant  n’était pas content de l’hébergement et de la restauration,  8 peu contents et 19 très content. Ensuite pour le contenu et les attentes, 2 n’étaient pas contents, 2 peu contents, et 24 très contents. Pour ce qui concerne la facilitation il y avait  (0) pas content, 5 peu content et 23 très contents.  Enfin pour la participation, 2 n’étaient pas content, 4 peu contents et 22 très contents. Aussi il y a eu des acquis .Au nombre de celles-ci on peut citer :  comment commencer une activité génératrice de revenu; comment faire la concrétisation des 12 droits; comment communique entre membres d'un même coordination; technique de règlement des problèmes par la recherche de solution; comment planifier les activités; comment rechercher un partenariat; comment faire sensibilisation; maitrise de la vision et la mission du MAEJT; des notions de  groupe de base, et d’EJT.

Au cours de cet atelier, nous avons  reçus la visite des représentants du directeur départemental du Ministère de la famille de Porto Novo et de celui du représentant du centre de promotion social (CPS) qui ont prononcés le discours de clôture de l’atelier. 



18/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres