AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

l'évaluation du MAEJT à Adomi-Abra

Le rapport de l’évaluation du plan au Togo. Ville Adomi-abra. Période : du 18 au 23 septembre 2012 Le Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs (MAEJT) à bénéficié d’un financement du Plan Finlande pour soutenir davantage le plan d’action des AEJT et les coordinations nationales dans le courant de l’année 2009 au 2011. Au terme du contrat de financement, Plan Finlande veut vérifier l’exactitude de la réalisation de ce projet en organisant une évaluation aux AEJT bénéficiaires don deux villes Adomi Abra située dans la région des plateaux de la préfecture de Wawa et Sotouboua dans la région centrale de la préfecture de Sotouboua sont retenues au Togo. Comme convenu dans l’agenda, le consultant Moussa Diagne socio- anthropologue de nationalité Sénégalaise est arrivé à Lomé le Mardi 18 septembre 2012 et un entretien eu lieu avec le comité national de gestion de la coordination pour d’ample information sur les préparatifs, l’organisation faites à son niveau et celui des EJT ; ceci nous a permis discuter de la faisabilité des activités dans les villes et au niveau de la coordination. Visite dans les AEJT Adomi Abra est la première ville visité et comme de coutume, la sagesse oblige que le chef de la ville soit visité avec une bouteille de shinapes ce qui fut fait. Satisfait de l’arrivée de consultant accompagné de Benjamin FAGBEDZI (responsable chargé de gestion de la coordination nationale) a invité le consultant à un renforcement de capacité et orientation davantage aux EJT qui est une cellule phare de cette communauté et souhaite du succès dans le travail durant le séjour. Une réunion d’entretien est prévu avec le comité local pour mieux savoir les dispositions prises pour la visite des groupes de base surtout. La liste des trois GB retenus est donnée au consultant avec leur situation bien sur. Un exercice fut donné au comité local sur : 1. L’objet du projet financé par plan ? Ce présent vient à point nommé contribuer à la protection à travers l’éducation et la concrétisation des 12 droits des EJT afin qu’ils soient épanouies où qu’ils soient. 2. Activités réalisées et avec combien de qui ? • Soutien des enfants à l’école, en apprentissage, achat des outils de travail • Les séances de sensibilisation sur les droits et devoirs EJT • La réalisation des activités génératrice de revenu • Mise en place d’une garderie • Appui au Renforcement pédagogique a la monitrice, • Construction de deux classes d’école couvertes de tôles • Construction de trois WC public, • Participation aux activités communautaire, • Entretien de la ville.  Le budget annuel est de 600.000 francs cfa (2009 et 2010) 2011 est de 750.000 F  Cet appui financier vient du MAEJT 3. Quelle est place des EJT dans la communauté ? Les EJT occupent une place importante aux yeux de tout le monde vue les réalisations et les actions de soutien et le développement des enfants. Les enfants abandonnés sont écoutés et orientés par les EJT vers une solution. 4. La relation avec les Autorités de la place et les partenaires ? Une parfaite collaboration existe entre la chefferie, le comité villageois de développement, les directeurs d’école, le comité des parents d’élèves. il faut noter que Adomi est une zone vraiment enclavée pour cela, les Autorités Administratives ne sont siégés que dans la ville (BADOU). Comme partenaire l’ONG WAO AFRIQUE soutien l’association quelques fois. 5. Succès ? Nos succès sont entre autres :  Le soutien des enfants à l’école (chaque année on n’a un résultat satisfaisant)  Changement de comportement des EJT à la maison  Dotation de chaque enfants un métier pour subvenir aux petits besoins  Construction du WC et deux classes  Bonne collaboration avec les Autorités,  Bonne solidarité entre les membres. 6. Les obstacles ?  Insuffisance de moyens financiers,  Pas de partenaires techniques et financiers,  Manque de boite à pharmacie,  L’état de la route pour couler les produits 7. Opportunités ?  La disponibilité des terres cultivables,  Engagement des Autorités de la place,  Budget annuel. 8. Les forces favorables :  Comportement exemplaire des EJT,  Mobilisation de la communauté,  Solidarité entre les EJT,  Capacité de régler les conflits internes,  Adhésion de la population aux activités de l’AEJT,  Soutien des enfants vulnérables non membres. 9. les forces défavorables :  Le retard des fonds venant du MAEJT,  Insuffisance de fonds,  Insuffisance de capacité de restitution de certains participants,  Non implication de plan Togo,  Insuffisance de communication entre les EJT,  Difficultés de capitalisation des actions La visite dans les groupes de base. Groupe de base de corps de métiers : Les questions étaient de connaitre de façons variées selon les groupes de base : 1 . le nombre du groupe.  45 membres 10 filles et 35 garçons, 23 enfants et 22 jeunes, 2 . Qui sont vos bénéficiaires ? Les enfants et jeunes en situation difficiles membres ou non membres sont les bénéficiaires de nos actions, 3 . La valeur des EJT  Les EJT sont bien respectés, bien traités dans les maisons et même dans leurs lieux de travail.  Les EJT conseil la population sur la santé, l’éducation, les précautions à prendre avant d’aller en mobilité … 4 Pourquoi vous impliquez les enfants dans le travail ? Le travail fait l’homme et à chaque milieux sa réalité. Le travail que nous impliquons les enfants du groupe leur fait du bien dans la mesure où ils se forment leur meilleure devenir. Les enfants qui ne font rien après l’école et qui difficilement trouve pour à manger à l’école ; ce qui les empêche d’évoluer normalement. Nous les invitons dans les centres de formation comme la couture, coiffure, ramassage de sable et autres afin de gagner entre 300 et 500 pour son petit déjeuner et déjeuner à l’école et nous veuillons à leur sécurité. Ceci est encouragé par tous. 5 Succès ?  Les enfants appuyés réussissent à 90 % chaque fin d’année,  Achat de machine à coudre à deux apprentis en fin de formation  Appui en outil de travail  Les enfants témoignent qu’ils mangent chaque matin à l’école ce qui ne se faisait pas par le passé. Groupe de base des cultivateurs. 1. Effectif 2009 ? et 2011  En 2009 nous étions 45 et en 2011 nous étions à 110 et il faut noter c’est le groupe de base qui à plus de membres. 2. Pourquoi cette évolution remarquable ?  Ceci s’explique par l’harmonie, la solidarité, le respect mutuel, et le soutien aux membres sans oublier la dynamique au sein du groupe. 3. Combien d’enfants sont parmi vous ?  Nous n’avons que 15 enfants et au cours des travaux ils servent à manger et de l’eau aux jeunes. 4. Quelle est la situation des droits des enfants dans la communauté ?  Il faut dire que les enfants suivent des meilleurs traitements,  Ils ne sont plus abusés par leurs parents dans les champs,  Ils dialoguent avec les parents  Apportent un plus à la communauté  Ils sont respectés et participent aux prise de décisions. Visite du groupe de base des revendeuses. 1. Quelles sont vos activités ?  La cotisation,  Tontine  Vente de divers articles  Formation sur la fabrication de savon liquide et la pommade médicinale  Appui des kits scolaires aux enfants  Entretien de la place public. 2. Avec combien vous avez commencez les activités ? 1. Nous recevons chaque année du comité local une somme de 50000 F en plus de nos cotisations et les revenus de nos AGR. 3. Que dites vous de l’association ? Vraiment surtout pour nous qui somme ici, nous tenons vivement à remercier MAEJT pour ces appuis qui sont insuffisants mais qui contribuent beaucoup moins. 4. Une simulation qui constitue un journaliste et un invité EJT dans un studio proposée par le consultant. Après l’atelier avec les groupes de base, le directeur de l’école primaire publique A, le président des parents d’élèves, et le président de comité villageois de développement et le chef ont été entretenus avec le consultant autour des questions suivantes : 1. Vous connaissez les EJT ? Nous les connaissons bien dans ce village comme dans tous les villages environnant. 2. Comment ? Ils sont vraiment dynamiques et sont préoccupés par les besoins scolaires, sanitaire et beaucoup d’autres choses dans le village. 3. Quelle place occupent les EJT dans la communauté ? On peut dire qu’elle est la seule organisation actuelle qui travail pour le développement de notre milieu. 4. En quoi ils vous sont utiles Dans toutes les choses nous avons besoins d’eux, la preuve ils viennent vers nous des fois nous recommandé certaines activités pour la communauté et c’est très bien. 5. Quelle appréciation ? Nous pouvons dire que cette association est l’ouverture de notre communauté ; grâce à ces actions nous avons des classes, WC public, la garderie avec une monitrice formée et engagée ; les enfants sont en sécurité dans le village. Nous somme fier des tous ceux qu’ils font. Réunion de fin de l’évaluation Une réunion d’harmonisation et d’éclaircissement fut organisée avec le comité local pour approfondir certains points (organisationnels et le comité de gestion de l’association). C’est de voir si l’AEJT a un compte. Un compte est ouvert au nom de l’AEJT Adomi à FUCEC Atakpamé A la fin des travaux, le groupe de base fol chlorique a organisé une séance de sensibilisation sur le manque le centre sanitaire et les conséquences qui en découlent aux femmes en sainte, pire des cas les enfants qui ne bénéficient même pas de soins en cas de maladie et les parents sont en fuite leurs responsabilités et les envoient en mobilité comme solution et malheureusement pour certains tombent dans de problèmes. Fin de l’évaluation à Adomi - abra


25/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres