AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

AUX ENFANTS DE L\'AFRIQUE

La 9° Rencontre: Présentation des résultats de l’étude de capitalisation des expériences de protection des enfants par le MAEJT

DSC01133.JPG

Le 28 octobre 2013, le consultant M. Abou-Bakari IMorou a présenté les résultats de l’étude de capitalisation des expériences de protection mises en œuvre par le MAEJT.

 

L’étude a été menée dans 20 villes de 04 pays de l’Afrique de l’Ouest : Côte d’Ivoire, Mali, Niger et Sénégal. 

 

L’approche participative et inclusive de l’étude, a consisté à impliquer les EJT dans le processus de collecte de données pour.

- identifier les pratiques des AEJT dans la protection des enfants au niveau communautaire

- documenter les connaissances sur les expériences des AEJT

- concevoir les outils de collecte d’informations sur les expériences à capitaliser

- pré-tester et former les EJT sur la collecte d’informations

 

Dans la Phase de collecte :

- la restitution de la méthodologie dans les villes

- les outils de collecte : entretiens, observations, récits, etc.

 

Au niveau de chaque ville, les groupes de l’étude ont été retenus : EJT, partenaires, autorités et parents des EJT bénéficiaires des interventions.

 

Chaque ville a fait ses propres expériences.

Au Sénégal, dans la ville de  Kaolack, l’expérience des EJT est relative à l’accès et au maintien des enfants et des filles à l’école. A Dakar : l’expérience c’est la prise en charge des talibés par les EJT à travers le parrainage

 

En Côte d’Ivoire, à Toumodi, c’est la démobilisation et la lutte contre l’insertion des enfants dans les FRCI pendant la crise post électorale.

 

Les informations provenant de 20 expériences de protection des enfants par les EJT permettent de saisir ce qui se passe dans le MAEJT.

 

Parmi les leçons apprises de cette capitalisation, nous avons :

- la constance sur les phénomènes déclencheurs des interventions des EJT : le mal être des enfants en difficulté ou en menace potentielle. Les actions reposent sur un ensemble de valeurs largement partagées au sein du MAEJT. Tout le monde sait ce qui est bien et ce qui est mal et les actions visent à protéger les enfants contre le mal.

- les expériences de protection mises en œuvre au niveau des AEJT sont spécifiques à chaque réalité et à chaque localité.

 

Parmi les forces du MAEJT en matière de protection des enfants, nous avons noté :

- l’engagement et la volonté des EJT à protéger les enfants

- le soutien multiforme des communautés et des partenaires

- la pertinence des expériences

- la maîtrise du terrain par les EJT

- l’adoption du comportement protecteur en temps ordinaire ainsi qu’en situation de crise et d’urgence. Ce sentiment protecteur s’exprime beaucoup plus chez les jeunes

- le grand nombre d’activités de protection efficaces du point de vue des résultats

- le MAEJT a acquis le leadership autour de la protection des enfants dans les villes

- la légitimité reconnue aux AEJT.

 

Malgré ces forces, quelques faiblesses du Mouvement ont été relevées par l’étude :

- une faible systématisation des actions en mécanismes consciemment construits et connus de tous

- une faible capacité du Mouvement à inscrire ses mécanismes dans l’espace et dans le temps

 

Après la présentation, les travaux en commission ont débuté et la commission qui travaille sur le thème de la protection des enfants a des moments d’approfondissement de ses analyses.



29/10/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres